Comment prendre les probiotiques ?

S’il y a bien une avancée scientifique qui intéresse de plus en plus de monde, ce sont les probiotiques . Depuis quelques années, on ne cesse de parler de ces micro-organismes vivants et de citer leurs bienfaits sur le corps. Mais il subsiste un certain flou les concernant.
Comment prendre les probiotiques ?


Les probiotiques et leur importance pour la flore intestinale




S’il y a bien une avancée scientifique qui intéresse de plus en plus de monde, ce sont les probiotiques naturels. Depuis quelques années, on ne cesse de parler de ces micro-organismes vivants et de citer leurs bienfaits sur le corps. Malgré cela, il subsiste encore, chez beaucoup de personnes, un certain flou les concernant.




Un bon nombre d’informations circulent autour de ces bonnes bactéries, et filtrer le vrai du faux n’est pas toujours évident. Aujourd’hui : zoom sur ces micro-organismes et leurs bienfaits sur la flore intestinale.




Les probiotiques : c’est quoi exactement ?




Si l’on se tient strictement à la définition de l’OMS (l’Organisation mondiale de la santé) et de la FAO (l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture), ce sont des « micro-organismes vivants qui, lorsqu'ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels »




Étymologiquement, probiotique veut dire « pour la vie ». Les probiotiques sont des organismes microscopiques qui, par définition, sont bénéfiques pour la santé de celui qui les consomme. Ils sont connus pour avoir un ensemble d’effets positifs sur notre corps, particulièrement sur la flore intestinale, mais aussi sur le système immunitaire et le bien-être général.




Le tout premier probiotique a été découvert en 1899, par le scientifique français Henri Tissier, lors de ses recherches sur la diversification de la flore intestinale chez les nouveau-nés. Mais le terme « probiotique » n’a vu le jour qu’en 1953. C’est la bactériologie Wemer Kollath qui l’utilise pour la première fois.




C’est en 1908 que M. Ilya Ilitch Metchnikov, prix Nobel de physiologie ou médecine, publie son ouvrage « The Prolongation of Life : Optimistic Studies ». Dans ce dernier, il traite de la connexion entre la longévité de certaines populations en Bulgarie et la consommation de certains produits laitiers fermentés, ainsi que leur effet positif sur la diversification de la flore digestive. Ces produits laitiers contiennent, en l’occurrence, des petites quantités de probiotiques.




Les probiotiques : comment ça fonctionne ?




L’intestin de l’être humain contient un nombre immense de bactéries. Celles-ci sont divisées en deux groupes : les bonnes bactéries commensales et les mauvaises dites pathogènes. L’équilibre entre les deux est nécessaire, il ne faut pas qu’il y ait trop de mauvaises bactéries, car si leur nombre est trop important, cela peut causer nombre de problèmes de santé (infections, allergies, troubles de l’appareil digestif…). Inversement, une surabondance de bonnes bactéries aura un impact positif et participera à la prévention de ces effets néfastes.




Pour que les probiotiques naturels opèrent de manière efficace dans l’organisme, il est nécessaire que certaines conditions soient réunies.




- Les bactéries ou les souches doivent être vivantes* ou lyophilisées. De bonnes conditions de stockage sont donc une condition sine qua non à la survie et au bon fonctionnement des probiotiques.




- Les probiotiques doivent agir dans l’une des trois zones cibles (flore intestinale, barrière intestinale, système immunitaire de l’intestin).




- Il faut, bien évidemment, qu’il s’agisse de la bonne variété de bactéries. En effet, il en existe plusieurs et leurs effets sont différents.




- Les bactéries doivent résister à l’acidité gastrique de l’intestin. Sans cette résistance, elles ne peuvent survivre dans ces conditions.




- Les probiotiques doivent être en quantité suffisante. C’est une autre raison pour laquelle il faut garantir la résistance des bactéries : en cas d’administration, ces dernières doivent survivre jusqu’à atteindre la zone d’effet.




*Aujourd’hui, on trouve un intérêt en santé à désactiver certaines bactéries pour obtenir des effets ciblés : on parle alors de postbiotics !




En quoi les probiotiques sont-ils importants pour notre flore intestinale ?




Les probiotiques, qu’ils soient présents naturellement dans l’intestin ou bien administrés, jouent un rôle clé dans l’organisme en général et le système digestif en particulier. Il intervient à plusieurs niveaux pour ce dernier.




La régulation du transit intestinal




Des bactéries tyndallisées (postbiotic) telles que le Lactobacillus acidophilus désactivé sont très efficaces, particulièrement chez les jeunes enfants. Beaucoup d’études montrent qu’un apport constant de ces dernières contribue à la réduction des fréquences et des durées des épisodes de diarrhées.




D’autres bactéries contribuent au rétablissement du corps après une diarrhée sévère, procurant ainsi une amélioration plus rapide. Néanmoins, le pouvoir de ces dernières à prévenir les diarrhées reste à démontrer, la quantité de données n’étant pas suffisantes pour le prouver.




Les probiotiques naturels ont également une place importante dans le traitement de la constipation. En plus de l’hydratation et la consommation de fibres, certaines souches de levures, telles que le Saccharomyces var. boulardii, levure utilisée en protection du microbiote intestinal et antidiarrhéique, permettent un rétablissement plus prompt.




physionorm plus stop diarrhée turista en prévention avec les antibiotiques


"Je souffre de diarrhée aiguë"
"Je suis sous antibiotiques"
Bactéries tyndallisées + Levures S. boulardii




 



L’amélioration de la tolérance au lactose




Les probiotiques naturels peuvent également présenter des effets favorables à la santé intestinale en améliorant la tolérance au lactose. Certaines personnes peuvent présenter une série de symptômes désagréables, tels que la diarrhée, des douleurs abdominales, un gonflement et un météorisme abdominal après l’ingestion de lait. Cela est dû à un déficit en lactase, enzyme permettant le catabolisme du lactose.




La prise de probiotiques pour intolérance aux lactoses permet une supplémentation en lactases, ainsi qu’une rémission des symptômes liés à cette maladie.




Action des probiotiques naturels contre les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin




Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, telles que la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique, ont pour principal mécanisme physiopathologique la dysbiose intestinale. Une dysbiose intestinale signifie un déséquilibre de la flore intestinale, en faveur des bactéries pro-inflammatoires avec déficit en bactéries commensales (nos bonnes bactéries) à action anti-inflammatoires. À ce mécanisme s’ajoutent des prédispositions génétiques, ainsi qu’une réponse immunitaire inadéquate.




C’est à ce niveau que peuvent intervenir les probiotiques pour la flore intestinale. Ils viennent équilibrer la balance du microbiote en apportant certaines souches probiotiques, telles que des Lactobacilles et Bifidobactéries à action anti-inflammatoire. Ces probiotiques pourraient réduire l'intensité et les poussées inflammatoires de ces maladies intestinales chroniques, et ainsi les douleurs abdominales notamment.




Action des probiotiques sur d’autres affections digestives




Les probiotiques naturels permettent d’améliorer la digestion de certains aliments et de faciliter leur absorption intestinale. Ils favorisent, ainsi, la synthèse de certaines vitamines telles que la vitamine K, la vitamine B12 et la vitamine B9 (l’acide folique), indispensable pour la croissance cellulaire.




Ce n’est pas tout, plusieurs études prometteuses se penchent sur l’effet de ces bactéries et leur capacité à protéger du cancer colorectal. Elles auraient un impact positif en diminuant les inflammations, en prévenant la fixation d’organismes cancérigènes et en éliminant les toxines. Sur le même principe, plusieurs études démontrent l’intérêt des fibres prébiotiques Actilight dans la réduction des marqueurs indiquant l’évolution de ce type de cancers.




En outre, les probiotiques naturels aident à la lutte contre les infections à Helicobacter pylori, une bactérie néfaste associée au cancer de l'estomac et à l'ulcère. Un bon traitement couplé à l’administration régulière de probiotiques offre des chances de guérison bien plus élevées et diminue les effets indésirables.




Enfin, des probiotiques existent pour soulager le syndrome de l’intestin irritable. L'association de nombreuses souches seraient intéressantes dans la lutte des symptômes qui y sont associés. Ne pas oublier de les compléter par une cure contre la perméabilité intestinale, comme le zinc.





"J'ai mal au ventre, je suis ballonné(e),
je fais de la colopathie..."
PRODUIT COMPLET : multisouches probiotiques + prébiotiques + zinc !




Antibiotiques et probiotiques



Les antibiotiques sont des médicaments puissants qui luttent contre les infections bactériennes en tuant ou en inhibant la croissance des bactéries. Ils sont essentiels pour traiter une multitude de maladies, des infections de la peau aux pneumonies. Cependant, un effet secondaire notable des antibiotiques est leur impact sur le microbiote intestinal - l'ensemble des bactéries et autres micro-organismes qui vivent dans notre système digestif.


Lorsqu'ils sont administrés, les antibiotiques ne font pas de distinction entre les bactéries pathogènes (causant des maladies) et les bactéries bénéfiques (contribuant à la santé). Cela signifie qu'ils peuvent éliminer une grande partie de notre flore bénéfique, ce qui peut conduire à des déséquilibres ou à une "dysbiose", pouvant entraîner des problèmes de santé tels que des troubles digestifs, une susceptibilité accrue aux infections (comme les mycoses) et d'autres problèmes.


C'est là que les probiotiques entrent en jeu. Les probiotiques sont des micro-organismes vivants, généralement des bactéries, qui sont considérés comme bénéfiques pour la santé lorsqu'ils sont consommés en quantités adéquates. Ils sont souvent utilisés pour aider à rétablir un microbiote intestinal sain après un traitement antibiotique.


Il a été démontré que la prise de probiotiques pendant et après un traitement antibiotique aide à réduire le risque de diarrhée associée aux antibiotiques, une complication fréquente de la thérapie antibiotique. Les probiotiques peuvent également aider à repeupler le microbiote intestinal et génital avec des bactéries bénéfiques, contribuant à restaurer la diversité et l'équilibre qui peuvent avoir été perturbés par les antibiotiques.


Il est généralement recommandé de prendre les probiotiques après le traitement antibiotique ou à distance pour éviter que l'antibiotique ne tue les probiotiques. 


 

L’action des probiotiques sur le reste du corps humain




Grâce à leur action sur la digestion, l’équilibre de la flore intestinale, la meilleure absorption des nutriments et la réduction des mécanismes inflammatoires au niveau du tube digestif, l’action des probiotiques naturels peut s’étendre à d’autres appareils ! Le système nerveux est particulièrement concerné par ce phénomène, puisque les probiotiques peuvent contribuer à l’amélioration de l’humeur, la régulation du stress, la prévention des troubles dépressifs et interviennent sur la dysbiose intestinale jouant un rôle dans la maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer.




Les probiotiques naturels ont également toute leur place et leur indication dans l’équilibre de la flore intime. Un probiotique vaginal comme le Lcr Regenerans permet de restaurer les différentes bactéries commensales de la muqueuse vaginale. Ainsi, les probiotiques pour flore intime permettent de prévenir les infections vaginales, les démangeaisons, les pertes malodorantes et la sécheresse intime. 




Ce n’est pas tout, certaines souches de bonnes bactéries commensales de la flore vaginale saine comme le Lactobacillus crispatus, le Lactobacillus reuteri, le Lactobacillus acidophilus, le Lactobacillus rhamnosus, et le Lactobacillus gasseri ont montré une bonne efficacité dans la prévention des infections vaginales récidivantes et des inconforts intimes comme les sécheresses vaginales ou les pertes.




D’autres souches probiotiques montrent des résultats remarquables et prometteurs dans la réduction de l’eczéma, maladie chronique qui peut apparaître chez l’enfant 3 à 6 mois après la naissance.




Ainsi, l’action des probiotiques naturels sur le système immunitaire est incontestable ! Elle reste l’objectif principal même de l’administration des probiotiques et les recherches scientifiques sont particulièrement axées sur la modulation de la réponse immunitaire par ces micro-organismes. Ces derniers permettent non seulement de renforcer les défenses de l’organisme et l’aident à contrer les différents agents pathogènes pouvant provoquer des infections. Mais il existe également certaines souches à action anti-inflammatoire, qui permettent de réduire une réponse immunitaire exagérée à un agent non pathogène, provoquant certaines maladies. C’est le cas lors des allergies et des maladies auto-immunes.




Quels sont les effets indésirables de la prise de probiotiques naturels ?




Les bactéries font partie intégrante de notre corps, ainsi, l’administration de probiotiques naturels n’a aucun effet secondaire indésirable majeur, et il n’existe pas de phénomène de surdosage en probiotiques. Les études cliniques, quant à elles, montrent que ces bactéries n’engendrent pas de risques d’infections : elles n’ont aucun potentiel pathogène !




Il nous suffit de sélectionner les souches adaptées à nos besoins.




Donc comment prendre les probiotiques ?




Les probiotiques présentent, certes, divers avantages et bénéfices. Toutefois, leur consommation doit respecter des règles strictes, afin d’optimiser leur effet. Ainsi, pour une action optimale, il faut savoir choisir les souches de probiotiques selon ses besoins, mais savoir également à quelle fréquence en prendre, à quel moment de la journée et pendant combien de temps ?




Avant ou après les repas ?




L’idée est de faire parvenir les probiotiques naturels à l’intestin de la manière la plus rapide et la plus sécurisée possible, afin d’éviter que ces micro-organismes ne soient altérés par l’acidité gastrique, par les sucs digestifs, ou que leur effet ne soit neutralisé par d’autres aliments... grâce à la technologie de protection CryoProtect




Néanmoins, il est recommandé de consommer ces probiotiques au moins 30 minutes avant le repas et pas moins de deux heures après le repas, à distance de toutes boissons chaudes (thé, café…). L’estomac garde un pH neutre. Cela favorise une survie optimale des bactéries et leur arrivée en plus grand nombre, augmentant ainsi leur efficacité.




Faire attention à bien lire la notice fournie et, en cas de doute, consultez un professionnel de santé avant l’administration.




Matin, midi ou soir ?




Toujours dans l’optique de protéger les probiotiques administrés lors de leur trajet vers l’intestin, il est souvent recommandé de les consommer le matin, à jeun. Mais il existe une autre raison pour cette recommandation : si la prise de probiotiques provoque, au début, certains symptômes désagréables tels que le gonflement abdominal, cela n'altère pas votre sommeil le soir.




Combien dure une cure de probiotiques naturels ?




Une cure de probiotiques, pour qu’elle soit efficace, doit respecter la durée indiquée et au meilleur des cas, se renouveler quand des besoins se manifestent. Cela permet une meilleure colonisation de l’intestin par les bactéries, ainsi qu’une meilleure appréciation des effets favorables de la cure.




Pour conclure, les cures de probiotiques, comme les cures de probiotiques Physionorm et Physiostim, prennent une place majeure dans la santé préventive et permettent la réduction du risque d'apparition de certaines maladies, mais aussi d'améliorer leur symptomatologie et la tolérance du malade à cette dernière. Les probiotiques naturels apportent un réel confort de vie, ainsi qu'un lot d'avantages lorsque ces micro-organismes sont consommés d'une manière optimale ! Sans oublier que leur effet peut être ciblé, par la simple existence de cures de probiotiques pour bébé, pour femme enceinte et pour chaque type de symptôme.






PHYSIONORM RESFLORE


"Je veux restaurer ma Flore Intestinale"
4 ou 8 sachets - à partir de 9,90 €




Réaliser mon diagnostic
Paiement 100% sécurisé
Paiement sécurisé avec Stripe
Livraison gratuite dès 40€
Pas de frais d'expédition pour les commandes plus de 40 €
Expédition rapide
Livraison en 48 h, si vous passez votre commande avant 12H00.
L’expertise française
Laboratoire Français