La Gastro-Entérite, comment l’éviter ?

La gastro-entérite est une pathologie du système digestif fréquente, caractérisée par une inflammation des muqueuses digestives. Infection gastro-intestinale causée par différents agents infectieux comme des virus, des bactéries ou des parasites, la gastro-entérite, elle peut être contractée à tout âge.
La Gastro-Entérite, comment l’éviter ?





Les causes de la gastro et comment l'éviter





Qu'est-ce que la gastro-entérite ?










La gastro-entérite est une pathologie du système digestif assez fréquente, caractérisée par une inflammation des muqueuses de l'estomac et des intestins. Infection gastro-intestinale causée par différents micro-organismes pathogènes comme des virus, des bactéries ou des parasites, la gastro-entérite peut être contractée à tout âge ; elle peut toucher l'adulte comme l'enfant. Infection générale bénigne, il n'en reste pas moins vrai qu'il s'agit d'une pathologie particulièrement désagréable par ses symptômes, notamment par les vomissements, la fièvre et la nausée qu'elle entraîne fréquemment.   









Importance de la prévention de la Gastro










La majorité des gastro-entérites étant virale ou bactérienne, elle peut parfaitement se prévenir. Des gestes simples et efficaces permettent de réduire la transmission des germes liés à la gastro-entérite, à commencer par le respect de l'hygiène. Cela devrait se traduire par des gestes essentiels comme le lavage fréquent des mains, essentiellement avant de manger mais aussi avant de préparer à manger et de manipuler les aliments. Naturellement, se laver les mains avec du savon après avoir été aux toilettes est un geste évident car c'est à ce moment que les germes, bactéries et virus peuvent se transmettre le plus aisément. De toute évidence, le lavage des mains est une des méthodes les plus efficaces pour faire barrage à la multiplication des virus et bactéries qui sévissent en hiver, y compris ceux de la gastro-entérite. 





©unsplash








Respecter les mesures d'hygiène élémentaires fait barrage à la propagation des virus et bactéries vecteurs de la maladie










Respecter une hygiène rigoureuse ou du moins, très stricte, constitue le premier barrage à constituer contre la transmission de la gastro-entérite. Vous pouvez être porteur vous-mêmes des germes et virus de la gastro-entérite, ainsi que votre entourage immédiat ou occasionnel. Ainsi, le respect de l'hygiène, sans en faire une obsession ni une paranoïa, restera toujours la mesure la plus efficace à adopter contre la transmission des pathogènes. De la même manière, si une personne de votre entourage est attente de diarrhée, le nettoyage des WC avec un désinfectant ou un gel hydro-alcoolique permettra de réduire grandement les risques de propagation des virus et bactéries de la gastro. Par prévention, nettoyer les surfaces communes où les contacts sont les plus fréquents (salle de bains, toilettes, lavabos, téléphone fixe...) peut aussi contribuer à réduire l'exposition virale et microbienne.     





Photo de Towfiqu barbhuiya ©unsplash








Se laver les mains est un geste de prévention nécessaire et efficace contre la gastro-entérite










Si vous devez vous moucher, utiliser des mouchoirs individuels à usage unique évitera les ré-expositions aux agents pathogènes de la maladie. De la même manière, si vous rendez visite à une personne malade, se laver les mains au savon ou d'utiliser un gel hydro-alcoolique est un geste utile autant qu'indispensable. Rappelez-vous que votre médecin se lave toujours les mains lorsqu'il rend visite à domicile à ses malades, et de manière encore plus fréquente à l'hôpital. De la même manière, pensez à changer fréquemment les essuie-mains dans les WC et dans la salle de bains. Enfin, si vous prenez les transports en commun, se laver les mains en rentrant est une mesure de précaution utile. Si vous pratiquez un sport collectif ou individuel comme le fitness ou la musculation (usage partagé du matériel sportif), se laver les mains après l'activité sportive constitue aussi un geste de prévention efficace. 









Les causes les plus courantes de la gastro-entérite










Les causes courantes de la gastro-entérite sont nombreuses. Elles peuvent être infectieuses ou non-infectieuses. Infection essentiellement portée et transmise par des virus ou des bactériennes, l'intoxication alimentaire fait partie des premières causes de la gastro-entérite. Là encore, certaines précautions alimentaires devraient être respectées afin de minimiser les risques d'infection virale ou bactérienne. Boire de l'eau contaminée peut transmettre la maladie et occasionner une forte diarrhée. La plupart des voyageurs s'en rendent compte au cours d'un voyage ou d'un déplacement lointain à l'étranger. Elle peut aussi être transmise par le contact direct d'une personne infectée à une autre. La période d'incubation est de 24 à 72 heures avant l'arrivée des premiers symptômes...









Les causes virales










Les gastro-entérites virales sont les plus fréquentes, elles représentent plus de 60% des cas. En hiver, ce type de gastro-entérite domine sur les autres cas. Elle est essentiellement causée par la circulation des rotavirus et des norovirus. Ces derniers infectent toutes personnes, quel que soit l'âge alors que les rotavirus concernent surtout les enfants âgées de moins de 5 ans. Lorsqu'elles sont dues à un virus, les symptômes se manifestent généralement par de la diarrhée, des vomissements et des douleurs abdominales. La présence de fièvre, souvent peu sévère, est parfois constatée. Les gastro-entérites d'origine virale sont rapidement maitrisées par le système immunitaire et durent moins de trois jours en général. Si vous souffrez d'une gastro-entérite virale, maintenir une hydratation suffisante est absolument impératif. Essayez de boire régulièrement et de manière fréquente afin de ne pas vous déshydrater. Les épisodes de diarrhée ou de vomissements vous font perdre de l'eau qu'il s'agit de compenser régulièrement. Essayez de boire, même si vous n'en avez pas vraiment envie.         









Les causes non-infectieuses










Dans certains cas, la gastro-entérite peut être causée par des agents chimiques ou biochimiques qui n'ont que peu de rapports avec les micro-organismes pathogènes classiques, virus ou bactéries. Dans ce cas, la gastro sera causée par l'ingestion accidentelle de toxines ou par certains médicaments. Des symptômes sensiblement identiques aux gastro-entérites virales ou bactériennes sont alors supportés par les malades avec des nausées, de la diarrhée, des douleurs abdominales et des vomissements. L'ingestion de toxines biochimiques peut avoir plusieurs origines, dont la consommation de végétaux impropres à la consommation mais aussi de champignons vénéneux, de fruits de mer contaminés ou dont la consommation comporte des risques sanitaires probables. De nombreuses causes d'intoxications alimentaires peuvent donc aboutir sur une inflammation intestinale ou de l'estomac dont les symptômes sont proches de la gastro-entérite virale ou bactérienne.     









Les causes bactériennes










Lorsque la gastro-entérite est causée par une infection bactérienne ou parasitaire, l'infection peut durer plus d'une semaine. Elle nécessite alors la prescription d'une traitement antibiotique ou anti-parasitaire. Quant à ses symptômes, la gastro-entérite bactérienne entraînerait de la fièvre plus fréquemment que lors d'une atteinte virale, avec des diarrhées plus sévères. Ce type de gastro est d'ailleurs très fréquente lorsque vous vous rendez à l'étranger, dans des pays où l'hygiène est assez aléatoire. On parle alors de tourista ou de diarrhée du voyageur. Plusieurs types de bactéries sont à l'origine de cette gastro : la Salmonella enterica, l'Escherichia coli ou la Shigella dysenteriae. Statistiquement, elle infecterait 50% des voyageurs. Tout dépend ensuite des conditions d'hygiène du pays visité et des mesures de préventions que vous pouvez adopter sur place. 









Adopter des choix alimentaires sains










Comme nous l'avons évoqué brièvement, la meilleure manière de prévenir la gastro-entérite repose sur les mesures d'hygiène. Il s'agit de se rappeler quelques conseils de bon sens assez communs à de nombreuses maladies virales ou bactériennes transmissibles tels que :





  • Se laver les mains au savon plusieurs fois par jour, avant les repas et après être passé aux WC
  • Laver les aliments avec une eau propre, éviter les aliments crus dont vous ne connaissez pas la provenance
  • Evitez les contacts rapprochés avec des personnes malades ou potentiellement contaminés par la gastro-entérite ou présentant les symptômes de la maladie
  • Respecter les gestes d'hygiène alimentaire évidents tels que de nettoyer une table avant d'y poser vos aliments
  • Penser à changer les essuie-mains des WC et de la salle de bain fréquemment.












Comment prévenir la gastro-entérite, les mesures d'hygiène










Manger des aliments sains, sans préparations ou transformations abusives, peut vous éviter de subir les pathologies associées à la gastro-entérite, qu'elle soit virale, bactérienne ou liée à une intoxication alimentaire. Consommer des aliments transformés, ultra-transformés ou de mauvaise qualité de manière trop fréquente peut fragiliser les muqueuses stomacales et intestinales, ainsi qu'à déstabiliser le microbiote, entrainant des déséquilibres digestifs fréquents, lesquels peuvent provoquer des inflammations des intestins à plus ou moins long terme. De même, évitez de consommer des aliments crus car ils sont susceptibles de véhiculer des pathogènes et de transmettre la maladie.    









Les précautions à prendre pendant les voyages










Manger des aliments sains, sans préparations ou transformations abusives, peut vous éviter de subir les pathologies associées à la gastro-entérite, qu'elle soit virale, bactérienne ou liée à une intoxication alimentaire. Consommer des aliments transformés, ultra-transformés ou de mauvaise qualité de manière trop fréquente peut fragiliser les muqueuses stomacales et intestinales, ainsi qu'à déstabiliser le microbiote, entrainant des déséquilibres digestifs fréquents, lesquels peuvent provoquer des inflammations des intestins à plus ou moins long terme. De même, évitez de consommer des aliments crus car ils sont susceptibles de véhiculer des pathogènes et de transmettre la maladie.    









Prévention de la contamination croisée










La contamination croisée fait référence au déplacement par inadvertance d'un objet, d'une personne ou encore d'un aliment contaminé d'un endroit à un autre. Autrement dit, la contamination croisée a lieu lorsque les micro-organismes, virus ou bactéries, sont transférés d'un aliment contaminé à un aliment ou à un individu sain. Pour réduire ce risque, le lavage des mains constitue la première des précautions. De même, nettoyer les surfaces de cuisine et les ustensiles manipulés fait partie des gestes préventifs les plus indispensables. Conservez les viandes crues et volailles à part dans le réfrigérateur.













Traitements et solutions pour soulager la gastro










Le premier traitement contre la gastro-entérite consiste à hydrater l'organisme de manière régulière. Les enfants sont généralement plus rapidement déshydratés que les adultes, il est donc impératif de les réhydrater durant toute la période d'infection. Si la gastro-entérite est d'origine bactérienne ou parasitaire, votre médecin pourrait vous prescrire des antiémétiques afin de stopper les vomissements et les nausées, selon la gravité des symptômes. Les probiotiques font partie des traitements qui peuvent être envisagés afin de réduire la durée de l'infection et de la diarrhée en particulier.    









Le traitement symptomatique










Étant donné le risque de déshydratation lié aux vomissements et à la diarrhée, réhydrater l'organisme est un impératif. Si les diarrhées et les vomissements sont fréquents, la réhydratation doit se faire par petites gorgées, même si le patient n'a pas envie de boire. Réhydrater l'organisme contre ces symptômes permettra de réduire les risques de complication liés à une déshydratation sévère, surtout chez l'enfant et le nourrisson. Dans ce cas très précis, l'allaitement maternel doit être poursuivi. D'autre part, la prescription de médicaments n'est pas systématique dans les cas de gastro-entérite...









Les médicaments pour soulager les symptômes










Certains médicaments peuvent être prescrits par votre médecin si l'infection est d'origine bactérienne ou parasitaire. N'oublions pas que les antibiotiques peuvent parfaitement créer une diarrhée et encourager la prolifération d'organismes résistants aux antibiotiques. Dans ce cas, ces médicaments ne seront utilisés que pour agir contre des bactéries comme la Shigella, la bactérie Vibrio ou la Campylobacter ainsi que la diarrhée du voyageur, la tourista. Selon le cas, votre médecin pourra vous prescrire des médicaments antiémétiques tels que la prométhazine ou la prochlorpérazine. Contre la diarrhée, le Lopéramide pourra vous être prescrit.









L'utilisation des probiotiques dans le traitement de la gastro-entérite










Les probiotiques sont des bactéries positives dans leurs effets, contrairement aux pathogènes, dont les bactéries de la gastro-entérite. À ce sujet, certains probiotiques, comme par exemple les lactobacilles, peuvent présenter un effet positif sur la diarrhée en réduisant leur durée. Certaines souches de lactobacilles et levures peuvent constituer une aide naturelle efficace en tant qu'antiseptique bactérien naturel contre ce type de pathologies bactériennes.    









Les autres solutions naturelles pour soulager la gastro-entérite










Des remèdes naturels sont souvent conseillés pour lutter contre les symptômes de la gastro-entérite, qu'il s'agisse de la fièvre, des vomissements ou de la diarrhée. C'est par exemple le cas des tisanes qui présentent des propriétés digestives comme le romarin, la menthe poivrée, le thym ou le fenouil par exemple. Naturellement, les probiotiques font partie des solutions naturelles les plus souvent recommandées. L'argile verte est également citée, notamment pour sa capacité d'absorption élevée. Les sources de fibres, et de pectine en particulier, pourront aussi être consommées. Citons également l'huile essentielle de menthe poivrée pour lutter contre la nausée. 









Pour conclure :










Comme démontré par une recherche scientifique récente, le microbiome colonisant la surface et les tissus profonds du cuir chevelu présentent une importance que l'on ne soupçonnait pas encore récemment. Le rôle du microbiote sur la protection élémentaire de la peau reçoit des éléments de preuves de plus en plus nombreux. C'est notamment le cas pour le cuir chevelu dont la santé est liée au maintien ou à la perte de cheveux. Hormis ces études scientifiques, plusieurs éléments viennent appuyer la nécessité des soins les plus élémentaires à tenir pour réduire la chute des cheveux. Il s'agit entre autres d'une alimentation saine et des micronutriments en particulier. Citons à nouveau le rôle du cuivre et du fer, deux oligoéléments essentiels à la santé du cuir chevelu et de bien autres processus physiologiques.     









>> A lire aussi : Gastro-entérite et Probiotiques






Physionorm PLUS-ATB™
13,60€





Notre nouvelle technologie POSTBIOTIC permet une cure antiseptique naturelle pour stopper rapidement la gastro et ses symptômes.





✅ Une association unique de levures probiotiques tyndallisés (= postbiotics), pour une efficacité plus rapide (en 2-3h)


















Byrd A.L., Belkaid Y., Segre J.A. The human skin microbiome. Nat. Rev. Microbiol. 2018;16:143–155.
Nakatsuji T., Chiang H.I., Jiang S.B., Nagarajan H., Zengler K., Gallo R.L. The microbiome extends to subepidermal compartments of normal skin. Nat. Commun. 2013;4:431.
P. Sanchez-Pellicer et al., How Our Microbiome Influences the Pathogenesis of Alopecia Areata, Genes, 2022 Oct 14;13(10):1860.
Matard B., Meylheuc T., Briandet R., Casin I., Assouly P., Cavelier-balloy B., Reygagne P. First evidence of bacterial biofilms in the anaerobe part of scalp hair follicles: A pilot comparative study in folliculitis decalvans. J. Eur. Acad. Dermatol. Venereol. 2013;27:853–860.
Constantinou A., Kanti V., Polak-Witka K., Blume-Peytavi U., Spyrou G.M., Vogt A. The Potential Relevance of the Microbiome to Hair Physiology and Regeneration: The Emerging Role of Metagenomics. Biomedicines. 2021;9:236.
Wang Z., Mascarenhas N., Eckmann L., Miyamoto Y., Sun X., Kawakami T., Di Nardo A. Skin microbiome promotes mast cell maturation by triggering stem cell factor production in keratinocytes. J. Allergy Clin. Immunol. 2017;139:1205–1216.e6.


Réaliser mon diagnostic
Paiement 100% sécurisé
Paiement sécurisé avec Stripe
Livraison gratuite dès 40€
Pas de frais d'expédition pour les commandes plus de 40 €
Expédition rapide
Livraison en 48 h, si vous passez votre commande avant 12H00.
L’expertise française
Laboratoire Français