VIE INTIME

Infections urinaires : comment s’en prémunir ?

probiotiques contre la cystite infection urinaire

Une infection urinaire, également appelée « cystite » est une infection qui peut toucher une ou plusieurs parties du système urinaire : les reins, les uretères, la vessie et l’urètre. Les symptômes sont souvent des douleurs ou une sensation de brûlure lors de la miction (= l’émission de l’urine), cela peut parfois aller jusqu’à des douleurs abdominales ou de la fièvre.

Pour comprendre pourquoi les probiotiques sont la solution contre les infections urinaires, demandons-nous d’abord comment arrivent-elles ?

Tout d’abord il est important de savoir que la plupart des infections urinaires viennent de bactéries qui s’appellent des “Escherichia coli”..

Ces bactéries sont dans notre flore intestinale. Elle représente 80% de la flore intestinale, si la majorité des souches d’E. coli sont inoffensives, certaines ont acquis des facteurs de virulence qui les rendent pathogènes.

Elles peuvent attaquer notre organisme et nous rendre malades de différentes manières, comme en provoquant des infections urinaires.

Elles vont provoquer des infections par l’intermédiaire de nos excréments, en effet comme notre matière fécale est le reste des aliments que nous consommons, il est tout à fait logique d’y trouver un grand nombre d’Escherichia coli.

Elles vont migrer vers notre vessie en passant par notre urètre ! Et oui, des gestes quotidiens comme mal s’essuyer lors du passage à la selle, mal se protéger lors de rapport sexuel ou utiliser un savon intime trop agressif, peuvent entrainer des infections urinaires.

Maintenant que l’on sait comment les infections urinaires arrivent, les combattre devient plus facile.

Quelles solutions pour soulager les infections urinaires ?

Escherichia coli étant une bactérie pathogène, quoi de mieux que des probiotiques pour combattre cette infection.

Les probiotiques sont des micro-organismes (bactéries vivantes), présentes naturellement dans les produits fermentés (lait, yaourts, choucroute). Ces bactéries sont soigneusement sélectionnées pour leurs vertus médicinales afin d’avoir le meilleur effet sur votre organisme.

Dans le cas de l’infection urinaire, nous avons sélectionné les souches bactériennes les plus efficaces contre les Escherichia coli :

  • Les Lactobacillus acidophilus :  produis une substance antibactérienne appelée acidophiline qui a montré son action contre Escherichia coli dans les infections urinaires.
  • Les Lactobacillus rhamnosus :  Une des bactéries probiotiques les plus étudiées. Elle a montré des résultats particulièrement positifs dans différentes études pour la prévention et le traitement de l’infection urogénitale récurrente.
  • Les Lactobacillus gasseri : C’est un des lactobacilles les plus représentés dans le système uro-génital féminin. Il peut se co-agréger (combattre) à des bactéries pathogènes (les mauvaises bactéries responsables de nos infections) telles que Candida albicans, E. coli ou G. vaginalis pour en empêcher l’expansion.

Elles produisent des bactériocines aidant à restreindre la croissance des bactéries pathogènes. Elles produisent aussi du peroxyde d’hydrogène H2O2, qui a une action délétère envers les bactéries pathogènes.

Les bactériocines sont une famille de peptides ou protéines synthétisés naturellement par certaines bactéries. Une bactériocine consiste généralement en un composé protéique de 20 à 60 acides aminés.

Les bactériocines ne sont pas des antibiotiques mais elles possèdent des propriétés antibiotiques :

elles peuvent être bactériocides, c’est-à-dire éliminer certains micro-organismes.

elles peuvent être bactériostatiques, c’est-à-dire inhiber la croissance de certains micro-organismes.

Nature Reviews. Microbiology  23268227

La canneberge n’est pas juste un conseil de grand-mère

La canneberge ou en anglais « cranberry », dont le fruit en baies rouges rappelle la myrtille, est très prisée pour ses propriétés sur les infections urinaires. Plusieurs études indiquent que la canneberge contient un élément, la proanthocyanidine, dont les propriétés seraient à l’origine de son action sur les cystites. Elle agirait en diminuant l’adhésion des bactéries E. Coli aux parois des voies urinaires, limitant ainsi le risque d’infection.

En plus de ces 3 souches bactériennes qui ont démontré leur efficacité, le Physionorm Cranberry contient du “CranMax”. C’est un extrait de concentré de Cranberry qui a été identifié comme étant très efficace et réduisant de 30% les chances de récidives d’infections urinaires.

Ainsi grâce à la Cranberry, on peut non seulement traiter les infections urinaires, mais aussi prévenir la récidive et traiter les infections urinaires chroniques !

Quelques conseils à adopter pour éviter les cystites aiguës :

  • Boire beaucoup d’eau, plus de 1L par jour
  • Ne pas se retenir d’uriner quand on en ressent le besoin et vider la totalité de la vessie ;
  • Eviter les produits d’hygiène intime parfumés et les bains moussants ;
  • S’essuyer d’avant en arrière (pour éviter la contamination par les germes des selles) ;
  • Préférer les sous-vêtements en coton ;
  • Uriner immédiatement après un rapport sexuel et éviter l’utilisation de spermicides.
  • Prendre une dose d’attaque de Physionorm Cranberry, 2 gélules matin et soir pendant les 3 premiers jours, puis une gélule matin et soir pendant 7 jours.

Références:

Nicolle L.E. Uncomplicated urinary tract infection in adults including uncomplicated pyelonephritis Urol Clin N Am 2008 ; 35 (1) : 1-12

Foxman B. Epidemiology of urinary tract infections: incidence, morbidity and economic costs Dis Mon 2003 ; 49 (2) : 53-70

Bruyere F., Cariou G., Boiteux J.P., Hoznek A., Mignard J.P., Escaravage L., et al. Cystites aiguës Prog Urol 2008 ; 18 (Suppl. 1) : S9-S13

Bergogne-Bénézin E. Infections urinaires basses : épidémiologie bactérienne et recommandations Prog Urol 2008 ; 18 (Suppl. 1)

Wagenlehner F.M., et al. National S3 guideline on uncomplicated urinary tract infection: recommandations for treatment and management of uncomplicated community-acquired bacterial urinary tract infections in adult patients Urologe A 2011 ; 50 (2) : 153-169

Guglietta A. Recurrent urinary tract infections in women: risk factors, etiology, pathogenis and prophylaxis Future Microbiol 2017 ; 12 (3) : 239-246

Lavigne J.P., Bourg G., Botto H., Sotto A. Crannberry (vaccinium macrocarpon) and urinary tract infections: study model and revue of literature Pathol Biol (Paris) 2007 ; 55 (8-9) : 460-464

Leave your thought here

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0
Select the fields to be shown. Others will be hidden. Drag and drop to rearrange the order.
  • Image
  • SKU
  • Rating
  • Price
  • Stock
  • Availability
  • Add to cart
  • Description
  • Content
  • Weight
  • Dimensions
  • Additional information
  • Attributes
  • Custom attributes
  • Custom fields
Click outside to hide the compare bar
Compare
Compare ×
Let's Compare! Continue shopping