Reconnaître et comprendre les causes des mycoses vaginales

La mycose vaginale est une infection fongique fréquente, occasionnée par une prolifération rapide et excessive d'un champignon Candida dans le vagin. Il s'agit de l'une des causes principales d'infections vaginales chez la femme, 75% des femmes en souffriront au moins 1 fois au cours de leur vie.
Reconnaître et comprendre les causes des mycoses vaginales

Qu'est-ce qu'une mycose vaginale ?



La mycose vaginale, ou la candidose vaginale, est une infection fongique fréquente, occasionnée par une prolifération rapide et excessive du champignon Candida dans le vagin. Il s'agit de l'une des causes principales d'infections vaginales chez la femme et la littérature scientifique rapporte que presque 75 % des femmes peuvent souffrir au moins une fois de la candidose vaginale au cours de leur vie.







Gynophilus ®





La solution pour lutter contre les mycoses vaginales  





13,90





PROBIOTIQUES POUR LA FLORE VAGINALE





Fruit de 20 ans de Recherche Gynécologique :





Rééquilibre la flore vaginale
Lutte contre les infections vaginales (vaginoses, mycoses) 
Evite les récidives





Formule exclusive : 2 SOUCHES PROBIOTIQUES + ZINC
Lcr Regenerans® (Lcr 35)
+ Lactobacillus crispatus

Zinc






Qu'est-ce qu'une mycose vaginale ?



Causes naturelles






Le rôle de la flore vaginale




La flore vaginale inclut l'ensemble des micro-organismes présents dans le vagin et qui permettent de maintenir un environnement équilibré, sain et protecteur contre les agressions externes. Elle est principalement composée de bactéries lactiques protectrices et de champignons comme Candida albicans.




Les bactéries lactiques, telles que Lactobacillus, confèrent au vagin un milieu acide protecteur empêchant la prolifération non contrôlée des champignons. Par conséquent, une altération de la flore vaginale induit une augmentation du PH et une surcroissance de Candida albicans, provoquant la candidose.



Hormones et mycoses vaginales




Les fluctuations hormonales font partie des facteurs influençant l'équilibre de la flore vaginale. Un taux élevé d'Œstrogènes peut représenter un facteur de risque de survenue de candidose vaginale. Ainsi, durant le cycle menstruel, la grossesse, au cours d'une thérapie hormonale ou de prise de contraceptifs oestroprogestatifs, le risque de développer une candidose est augmentée.




Causes extérieures



Habitude d'hygiène personnelle



Les habitudes d'hygiène ont un rôle décisif dans l'apparition de mycoses vaginales. Lorsqu'elles sont itératives et agressives, elles peuvent provoquer un déséquilibre de la flore vaginale. Les douches vaginales hors indication médicale ou excessives, l'utilisation de produits d'hygiène chimiques agressifs comme les gels de douche, les savons parfumés ou les lingettes, agissent directement sur le PH de la muqueuse vaginale et altèrent l'équilibre de la flore.




De plus, le Candida Albicans fait également partie de la flore intestinale, un lavage inapproprié après les selles peut provoquer le transfert du champignon vers le vagin et provoquer une infection. Il est donc recommandé de se laver et de s'essuyer de l'avant vers l'arrière.



Vêtements et mycoses vaginales



Le port de vêtements serrés et fabriqués à partir de matière synthétique peut aussi être à l'origine d'une infection à Candida albicans. Ces derniers augmentent la transpiration, captent l'humidité et favorisent l'augmentation de la température dans le milieu vaginal. Ces facteurs sont tous propices au développement de mycoses vaginales.



Médicaments et mycoses vaginales




Le port de vêtements serrés et fabriqués à partir de matière synthétique peut aussi être à l'origine d'une infection à Candida albicans. Ces derniers augmentent la transpiration, captent l'humidité et favorisent l'augmentation de la température dans le milieu vaginal. Ces facteurs sont tous propices au développement de mycoses vaginales.







Symptômes des mycoses vaginales



Causes naturelles






Une mycose vaginale peut se manifester par tous les signes communs d'une infection vaginale, tels que les démangeaisons, les brûlures au niveau de la région vaginale, les irritations vulvaires ou des pertes blanches. Les sécrétions sont généralement épaisses, blanches, pouvant parfois avoir l'odeur de levure.



Symptômes des mycoses vaginales






En plus des signes communs, les femmes atteintes de mycoses vaginales peuvent observer une inflammation vulvaire avec des grandes lèvres rouges, enflées et douloureuses. Un signe particulier en faveur d'une candidose vaginale serait la forte récurrence des épisodes infectieux.





Diagnostiquer une mycose vaginale



L'examen médical






La démarche diagnostique d'une mycose vaginale commence d'abord avec un interrogatoire et une anamnèse détaillée où le médecin cherche à connaitre les symptômes ressentis, leur mode de début, leur intensité, ainsi que toute notion de prise médicamenteuse préalable à l'épisode infectieux.



Ensuite, le médecin procède à un examen gynécologique minutieux, où il inspecte la région vaginale à la recherche de signes accompagnateurs et parfois réalise un prélèvement des pertes vaginales pour exploration.



Le frottis vaginal



Attention les prélèvements vaginaux ne doivent pas être confondus avec le frottis cervico-vaginal ou plus communément appelé frottis cervical. Ce dernier permet de prélever des cellules de la région cervico-vaginale afin de dépister un cancer du col de l'utérus. Bien qu'il puisse contribuer à l'identification des mycoses vaginales, mais les prélèvements à l'aide d'un écouvillon des échantillons de pertes vaginales sont plus indiqués.



Tests de laboratoire







L'échantillon de pertes vaginales prélevé lors de l'examen clinique est ensuite acheminé au laboratoire pour un examen microscopique direct et une culture fongique. Ces deux examens permettent de confirmer la présence de levures comme le Candida albicans, et de confirmer le diagnostic d'une mycose.






Importance de la prise en charge



Les mycoses vaginales sont des affections certes bénignes mais peuvent également être à l'origine de nombreuses complications en cas de mauvaise prise en charge, ou de prise en charge tardive. Elles peuvent provoquer des inflammations sévères, se propager à l'arbre urinaire et provoquer des infections urinaires et induire à une sécheresse vaginale et des rapports sexuels inconfortables ou douloureux. En plus de leur forte prévalence, les mycoses vaginales représentent également un fort pouvoir récidivant, augmentant ainsi le risque de survenue de complications et altérant la qualité de vie des patientes.



Prévention des récidives



Après un premier épisode de mycose vaginale, il est fortement recommandé d'observer l'ensemble des règles hygiéno-diététiques citées précédemment, mais également penser à traiter le ou les partenaires sexuels, afin d'éviter tout risque de récidive.



Gynophilus® Oral – Flore intime



20 gélules gastro-résistantes • 1 à 2 gélule(s) / jour





Gynophilus ® fruit de 20 ans de recherche gynécologique avec 12 études cliniques menées chez la femme.








Réaliser mon diagnostic
Paiement 100% sécurisé
Paiement sécurisé avec Stripe
Livraison gratuite dès 40€
Pas de frais d'expédition pour les commandes plus de 40 €
Expédition rapide
Livraison en 48 h, si vous passez votre commande avant 12H00.
L’expertise française
Laboratoire Français